La France en vélo à 55 ans travel blog

En pièce indemne

Avis au débutant conducteur de camping-car

L'attraction touristque par excellence du coin

Bevédère du haut des gorges: Lise s'abstenir

Après un bon repas pour le diner, dur dur la sieste pour...

Au retour, trouver l'intru


9h00 On monte le vélo sans embûches, sinon qu’on ne réussit pas à remettre le guidon comme il faut avec les fils, alors on en défaits quelques-uns!, et après un petit déjeun’ on part pour les chemin vers Saint-Martin d’Ardèche..

10h00 Ce chemin est en fait la route qui serpente un ravin, donc les points de vues sont superbe, les routes sinueuses me rappellent celles de Taiwan (à une altitude moindre). Beau canyon et plusieurs touristes.

12h40 on prend une bonne bouffe à Saint-martin, bière (un découverte, la 1664, mmm) et après une micro-sieste sur le bord de l’eau, on reprend la route le bedon plein…

Papa peine un peu après le repas (!) mais vite, il reprend la forme, et déjà 30 minutes plus tard on roule bien…sur la route, on rencontre des chèvres de montages (ma barbe devrait ressembler a ca a mon retour) qui flâne dans les roches sur la route…On passe plusieurs sites de grottes (son et lumière à part ca, on aurait du arrêter!)

Les derniers km sont plus durs pour moi, mais heureusement, ca descend et on arrive au camping vers 16h30…Au final , ce sont 76 km et 1500 m de montée, c’est suffisant pour une première journée.

17h20 Départ vers l’épicerie, on trouve un saucissier bougons typique francais qui chiale contre (les protecteurs d’animaux de la ville, le manque de poisson dans la rivière, et autres ineptis qui est content qu’il fasse 24 et non pas 35 comme à l’habitude) mais les saucisses sont bonnes, et après avoir découvert qu’il n’y a pas de champignons dans cette ville ! on repart avec tous nos ingrédients pour faire un couscous au saucisses et légumes…sans le couscous. Maudits homme, pas capable de regarde la liste… finalement, c’est du riz qui remplace le couscous sans grand succès, trop de patates et carottes, papa veut jeter ces restes en trop mais je plaide pour une omelette sauve-les-restes…(au final, les pauvres légumes en sursis m’attendent demain).

Enfin, je découvre que Papa mange ses patisseries froides (horreur!) et ma part attend le four demain…

20h00 La météo s’annonce bonne, la chaleur s’en vient, mais le vent du Mistral, on sait pas, papa s’inquiète du fait qu’il vente toujours (selon moi au moins 30 kmh, rafale à 60 dans les cols - j’aurais du amener ma planche!) mais que peut-on y faire : tant pis, du vent, tant mieux, un coup de chaleur (pas canicule dit la speakerine, après avoir passé 15 minutes à nommer les noms des ministres et ministres aide au ministres du remaniement du cabinet de Sarko- nous on en a rien à cirer, on veut la mét’ quoi!), soleil et 28+ degrés jusqu’à la fin de la semaine

Ah oui, faut pas oublier la crème solaire demain, j’ai un petit coup de soleil, c’est ma blonde qui serait pas fière…

Entry Rating:     Why ratings?
Please Rate:  
Thank you for voting!
Share |