La France en vélo à 55 ans travel blog

Une petite centrale au loin

Le mistral c'est bon pour les éoliennes

Un bon premier souper avec un Benoit assez fatigué


Voyage ben

Bonjour à tous,

Pour quelques jours, vous aurez droit à mes quelques extraits de voyage...

Départ de Montréal : la pagaille!

15h45. Arrivé à Montréal, on prend une bière chez Annick, et après un repas improvisé !, Max m’a aidé à préparer ma boite de vélo, et après d’émouvants adieux, voici l’étape d’embarquer les bagages…

18h45 Une attente pas trop longue pour le premier bagage, mais après, on m’envoie aux bagages « hors-dimensions »…Seulement, c’est un corridor un peu en retrait, et moi, croyant que c’était les autres comptoir, je refais la fille pendant 15 minutes…

19h00. J’appercois le fameux corridor en retrait. Bon, le monsieur dit qu’il reste 15 minutes pour embarquer les bagages, je souhaite qu’ils embarquent vite la boite…

19h30 Encore dans la file pour les douanes, c’est la pagaille, ils font passer les familles et appellent ceux dont les vols embarquent bientôt…ok, on me fait passer devant, puits, j’apprends qu’il ne sert à rien d’emmener une bouteille d’eau puisque qu’aucun liquide ne peut passer la fouille…

1945 Vite! Il faut acheter les maudits petits bonbons à Yvan, Course jusqu'à la boutique hors taxe…dans mon empressement, je prends des boites cadeaux de 21 bonbons, à 6$ chaque…pour être certain qu’il y en a assez, j’en prends 4…On en sucera pendant tous le voyage, des feuilles du Canada…

20h20 Ouf, dans l’avion, je demande toujours à être sur le bord du hublot, pour profiter du vol…pas de chance, je suis directement au-dessus de l’aile…je pourrai au moins voir le moteur en feu avant tout le monde…(peut-être qu’en grimpant subtilement sur les deux personnes entre moi et l’allée, je serait le premier sur le bord de la sortie de secours, augmentant de façon indiscutablement minime ma chance de survie…)

06h00 Arrivée à Fankfurt terminal, 6 heures à tuer… après un lavement de figure (nécessaire), un achat intempestif d’un paquet de gomme à 2 euros (~3.5 $- du vol, surtout qu’au magasin hors-taxe, il en vendent 4 pour 4 euros) et une crème glacé Hagen-Daz chocolat pralinée à 1.8 euros (mmm, dans un cornet sucré en prime), j’ai fini d’arpenter, l’œil hagard, le terminal B. Alors je me dirige, avec 4 heures à tuer, vers le terminal A. Arrivée dans un tunnel de 1 km, vide, avec des tapis roulant de chaque côté, je choisi de marcher le plus lentement possible et je me m’installe Pierre Lapointe – sentiments humains- Je reviendrais – entre les deux oreilles…Moment de bonheur cinématique avec les rares passants sur le tapis qui vont et viennent …

14h00 (bon ca va faire l’heure du canada, on est à l’heure locale, faite le décompte, c’est plus 6 heures)

Que dire du Terminal A à part qu’il est en rénovation et pas plus intéressant que le B, sinon que la boutique Perfect Day offre des Ciabata délicieuses et un caffucino imbattable (pardon max!, c’est vrai!) pour moins de 9 euros…

Embarquement sans histoire sur le transfert à Lyon, enfin un hublot libre! Je navigue dans les nuages, par-dessus c’est le soleil,

Les quelques turbulences et virages à l’approche de l’aéroport valle le prix du billet, c’est mieux que la Ronde…

16h00 Arrivée à l’aéroport, une fausse frayeur : mon vélos n’était pas dans les bagages, il arrive 15 minutes après que le carrousel à valise soit éteint.

Pfiou, on n’a pas eu l’occasion de tester la patience légendaire d’Yvan…

18h00

Le voyage dans le camping car est confortable, et avec le IPOD, on a de la musique…Le maudit gps nous envoi dans des cours-circuits de merde, et la patience légendaire d’Yvan se fait donc tester…moi je reste zen : après tout, je suis en vacances, pas de mousses qui pleurent et dont je serai responsable, et même si on est pognés dans des petites rues d’une ville perdue, que le camping car ne passe pas faut reculer et le gps n’a pas la fonction camping car, bien, les ruelles sont quand même intéressantes d’un point de vue architectural…

19h00 Bon, en vrac, on se fait des pâtes, une douche, le vin est bon, les pâtes aussi, le chocolat de papa est passé date (ciel, du chocolat passé date- est-ce possible d’en manger si peu – il faudra en acheter demain), enfin le pain est bon, et le lit, bien, assez grand pour moi, donc un bon dodo et demain du vélo!

Entry Rating:     Why ratings?
Please Rate:  
Thank you for voting!
Share |