Les fabuleuses aventures de Claude et Le Chien Saucisse en voyage travel blog

la lancha

les rochers comme orange

mes sandales dans la lancha

notre conductrice

le nez de maya dans les roches

la hauteur du canyon

les roches comme en fantômes remarquez le orangé


Parce que nous avions manqué l'autobus à Flores nous sommes arrivées à Rio Dulce assez tard. Au premier abord, avec la noirceur, l'endroit semblait lugubre. Notre chambre d'hotel possède une des ces fameuses toilettes d'Amérique Latine qui sont à mon avis horribles. Je m'explique il n'y a comme pas de séparation entre la toilette et la douche. Tout est ensemble. Alors c'est comme prendre sa douche dans la toilette...MMMMMM. M'enfin les lits sont confortsbles et il y a des ventilateurs.

Finalement, au levé du jour, on constate que c'est super. Nous sommes près du quai ou il se passe beaucoup d'activitées. Beaucoup de gens ne se déplacent que par bateaux sur le Rio Dulce. Il y a même un poste d'essence sur le fleuve! Mais c'est tanquille et d'une de ces couleurs tropicales comme bleu vert que j'aime tellement. À ses embouchures se trouve La Golfette et le lago de Izabal.

En après-midi, après la chaleur écrasante du midi on loue un kayak pour partir à l'exploration des mangroves. On s'arrête aux environs d'une petite île qui est peuplée de beaux oiseaux blancs. On nagent puis on continuent vers le Lago de Izabal. On rencontre même un château!, le castillo San Felippe qui est un vieux fort qui servait à se protéger des pirates du temps des espagnols. On passe aussi en dessous d'un pont qui est supposé être le plus long d'Amérique Latine! C'est pas n'importe quoi!

Aprés un après-midi si paisible c'est dur de se retrouver dans la rue de la ville de Rio Dulce. C'est un vrai bordel!!! À peine deux voitures de larges peuvent y passer, il y a des immenses camions, des camionnetas et pleins de vendeurs sur le bord de la rue. Chaque fois qu'il faut traverser le coeur nous fait trois tours.

Le lendemain, on prend une camionneta vers El Boqueron. C'est un village auquel j'ai pu compter 10 habitants. Non je blague, mais du moins, pas beaucoup de monde. À notre arrivée, une femme nous propose un tour de lancha vers la plage. À ma grande surprise, c'est une plage de roches au creux d'un genre de canyon magnifique. La pierre y est comme de couleur orangé et on peut y voir tout ce que l'on désire. Des fantômes, aux sangliers, en passant par une vrai tête de maya à gros nez. C'est génial, on se baigne dans le Rio Sauce qui est rafraîchissant.

En passant, la chaleur est insoutenable. Entre midi et deux heures, il faut faire une sieste, sinon ce n'est pas possible de bouger.

Notre dernier jour en ces lieux, après un excellent poulet frit accompagné de véritables patates frites oh oui mon ami! on prend l'autobus à midi direction Coban.



Advertisement
OperationEyesight.com
Entry Rating:     Why ratings?
Please Rate:  
Thank you for voting!
Share |