La France en vélo à 55 ans travel blog

Table d'orientation. La vue est superbe (Mont-Blanc, etc.)

Groupe de cycliste de Grenoble

Fin de la sortie Une bonne bierre en bonne compagnie (Jules à...


À Grenoble, je me suis installé près de Jules Arneau dans le stationnement de l’hôpital du sud.

En me dirigeant à pied avec mon GPS vers la maison de Jules, ce dernier est arrivé à ma hauteur en voiture.

À la maison j’ai pu rencontrer son épouse (Marie-Dominique) et une de leur petite fille (Jeanne). Cette dernière est vraiment coquine et parle très bien pour ses trois ans. Elle me fait penser à Arianne. Leur deux fils (jumeaux de 21 ans) nous ont rejoints et nous avons mangé une bonne lasagne sur la terrasse. Merci Jules et Marie-Dominique; Jules, j'ai bien affiché les posters)

Mercredi, j’ai suivi Jules et Danielle (secrétaire du club de Jules) sur le plateau du Vercors pour une sortie de club. Nous avons emprunté un chemin forestier (petite route dans le bois qui gravit une montagne sur le plateau). Nous nous sommes arrêtés à une « table d’orientation » qui offre une superbe vue sur les Alpes. La température était parfaite (chaude comme j’aime).

Nous sommes redescendus vers le bas et nous avons cassé la croute dans un petit village. Après le café d’usage sous les parasols, nous sommes repartis pour un autre chemin boisé. J’ai suivi Jules sur un bon bout de l’ascension, mais à un moment donné, j’ai levé le pied car mon cardio se maintenait à 167! Pas mal élevé pour ce qui devait être une journée de récup.

Notons qu’« y sont fort les Français » et il ne faut jamais sous-estimés les capacités d’un cycliste qui est plus âgé que nous. Les membres du club de Jules me mentionnent que Jules est « un cas »; je n’ai pas de difficulté à le croire.

Suite à notre sortie vers 15h00, je suis parti pour St-Félicien par les gorges du Vercors. Imaginer les gorges de Coaticook mais sur 60 km et en beaucoup plus haut.

Pour créer une route, ils ont simplement fait une entaille (une coche dans le coté de la falaise). Cela veut donc dire qu’il faut constamment surveiller la hauteur disponible pour ne pas arracher le toit du camping car. À certain endroit et comme la falaise était à ma droite, il fallait que je me jette complètement du coté gauche pour ne pas « sclalpé » la capucine. J’ai pris bien mon temps et il n’y avait pas de trafic.

Arrivé à St-Félicien un peu fatigué de ces heures de routes, je me suis stationné dans un parking destiné aux gens qui faisait l’ardéchoise en 3 jours et je n’ai pas bien saisi l’importance de ce parking de 3 jours. Ce parking était presque vide. J’ai rencontré François Chatillon à 21h30 il m’a gentiment offert un pastice. Merci François. Nous nous sommes donné rendez-vous le lendemain pour une journée « tranquille » de récupération car nous pensons tous les deux à garder nos forces pour l’ardéchoise de samedi.



Advertisement
OperationEyesight.com
Entry Rating:     Why ratings?
Please Rate:  
Thank you for voting!
Share |