La France en vélo à 55 ans travel blog

Un section du château des Duc de Savoie ainsi que leur statut

Le gros nez d'Yvan au Col du Granier

La vallée vue dans la descente. On peut voir les vignes au...


On est mardi le 16 juin.

Hier (lundi), j’ai quitté Megève pour me diriger vers Chambéry. Le corps tient le coup, je n’ai pas de courbature particulière. J’ai dû remonter le col compte tenu de la déviation.

Je voulais me rendre au Galibier mais le détour sur la route aurait été important. J’ai en effet rendez-vous à Grenoble mardi soir chez Jules Arnaud. Jules est la personne qui organise le BRA de Grenoble auquel les 4 mousquetaires (Richard, Philippe, Jean et moi) avions participé il y a deux ans. Je vais donc souper chez Jules et le lendemain, je vais faire une sortie avec lui et son club sur le plateau du Vercors (plateau à 1500 m).

Je suis arrivé à Chambéry vers 15h00. Pour la première fois depuis le début du voyage je ne suis pas dans un camping. Je suis à une aire de ravitaillement pour camping municipal. Ceci consiste à une station ou on peut prendre de l’eau, et vidanger les toilettes et l’eau grise. Pour le reste, ce n’est qu’un stationnement en bordure d’un Gymnase. Je suis donc sur batterie, panneau solaire et gaz. Je vais prendre une douche dans le camping car pour la première fois. Ce point d’arrêt a été choisi parce qu’il est situé à moins d’un kilomètre du centre ville et au pied de la montée du col du Granier; un des 30 plus beau col répertorié par la revue Le Cycle que je voudrais grimper mardi.

J’ai donc eu le temps de visiter avec mon vélo de service (vélo de montage prêté par Serge) le vieux Chambéry. On peut y voir sur la photo une partie du château et la statue des ducs de Savoie.

Le centre ville de Chambéry est assez vieux avec des pavés partout, des petites ruelles étroites fourmillant de petites boutiques et restaurants.

Aujourd’hui mardi, j’ai grimpé le col. La monté s’est bien passé mais le mal de cou (C7) me fait souffrir passablement. Je suis assez inquiet car il n’y a aucune plaisir à faire du vélo dans cet état. J’espère qu’un peu de repos et de la glace pourront aider mais cela m’inquiète car pendant la Time Megège, j’ai du gérer ceci sur 115 km.

J’ai basculé de l’autre coté (descendu le col) afin de faire une boucle et d’éviter de revenir sur mes pas. Je suis revenu par une piste cyclable. On peut voir des vignes qui fournissent les fameux vin de Savoie.

A+



Advertisement
OperationEyesight.com
Entry Rating:     Why ratings?
Please Rate:  
Thank you for voting!
Share |