Les fabuleuses aventures de Claude et Le Chien Saucisse en voyage travel blog


C'est au petit matin que nous sommes arrivées dans la mythique San Cristobal de Las Casas. Depuis, longtemps dans le voyage et même avant beaucoup de gens nous recommandaient fortement de faire une visite là. Maintenant, je comprends pourquoi. Dès que nous sommes sortis de la gare d'autobus, le climat des montagnes nous apaise. C'est une belle ville coloniale comme je les adorent, les maisons sont jaunes et oranges, les gens marchent tranquillement et il y a de super belles églises.

En grande majorité, la population est indigène. C'est beau de voir les Zapatistes avec leurs vêtements typiques qui sont si impressionnants. Les femmes particulièrement avec leurs grandes jupes de laine, les blouses tissées, les bébés dans un tissus dans le dos. Ce sont des gens qui chaque jour se battent pour préserver leur culture. ils sont beaux et touchants.

Nous allons au marché pour trouver ce qu'il faut pour déjeuner. C'est génial les odeurs, les couleus tout ces gens. On passe d'étalages de fruits et légumes, à ceux d'herbes medicinales et même les poulets vivants accrochés aux bras des femmes. Tout est si peu dispendieux et tellement frais. Miam!

Ce qui est triste et très dur sur le moral c'est que des tas de femmes ou tout simplement des enfants tentent par tout les moyens de nous vendre artisannat, bonbons et autres trucs du genre. Tout le tour de la ville de San Cristobal est en fait entouré d'un bidonville, nommé la ceinture de la pauvreté. Beaucoup de ces gens en sont des habitants. Dès que tu sors un peu du coin beau et propre de la ville tu constates que c'est gris, sale et pauvre. C'est désolant.

(En passant je n'ai plus rien à lire et c'est très compliqué de trouver des livre en français ici. Le livre qui semblait le plus intéressant se nommait La légende de la dentelle. Je l'ai laissé la)



Advertisement
OperationEyesight.com
Entry Rating:     Why ratings?
Please Rate:  
Thank you for voting!
Share |